Catacamarguaise 2019 par Daniel Moyse

Mis à jour : 24 juin 2019

Bonjour à tous

Quel plaisir d’être quatrième et de pouvoir vous raconter cette belle régate !

Ces 16 et 17 juin, nous avons été (fort bien) accueilli par le club du Grau du Roi/port Camargue qui organisait la cata camarguaise, belle épreuve catamaran inte-rsérie parfaitement organisée par les bénévoles du club sous la houlette de Jean Louis Le Coq et du comité de course Cathy Post.

Il y avait 17 participants, dont 13 classe A dont un volant, honnête mais trop peu, dommage, car tout était réunis pour un plaisir maximal.

Le Samedi, mise à dispos du comité à 14h30 et je vous garantit que l’on était à l’heure … (cf le critérium de Sète, on est quelques-uns à se comprendre ☺ ).

3 manches sont courues dans des vents légers de sud ouest bien agrémentées par le clapot, le courant du Rhône, les vacanciers à moteurs et autres jet ski …. Comme si ce n’était pas suffisamment compliqué comme ça !

A ce petit jeu, les sorciers de la glisse et de le risée improbable s’en tirent (comme d’habitude) aux avant-postes, en tous les cas mieux que les autres (peut-être un peu lourds….) moins inspirés.

Au provisoire, votre narrateur est 2 ieme à un point de Jean Phan Dong et juste devant Marc Torres, l’étoile montante de Carnon. Tous les espoirs me sont donc permis….

Le dimanche, un courant de Nord-ouest plus fort que prévu (de 20 à 28 nœuds) jette le doute dans l’assistance. Le comité, résolu, sort néanmoins à l’heure (10h30) et attend sur l’eau une bascule sud avec baisse annoncée.

A 15h signal de mise à l’eau dans du sud ouest de 12 à 15 nœuds et un plan d’eau bien agité. Quelques-uns renoncent et plient en attendant les résultats et/ou l’apero.

2 manches sont rondement menées, quelques incidents, et abandons. Jean Louis s’envole, Jean Phan Dong confirme sa maîtrise ainsi que Michel Thiebaud, les « un peu lourd » d’hier s’expriment. Je pers tout espoir de podium sur une collision malheureuse avec Jean Jaffray. Retour à moitié coulé (merci la sécus qui m’a accompagnée) qui rappelle de mauvais souvenir d’il y a 3 ans au même endroit, où c’était moi le naufrageur et Didier Lair le naufragé ….

A noter la participation d’un petit nouveau, Julien Fasciaux et son zéro de l’ATSCAF Marseille (comme moi ☺ , on parlera dorénavant du « team ATSCAF » ) qui a fait mieux que figurer, mais plein de fougue a volé magistralement le départ de la quatrième manche et qui saura désormais qu’il n’est pas besoin de tourner 3 fois sur lui-même, ni de faire un 8 entre la bouée de départ et le comité pour réparer !

89 vues

© Copyright Association française des Catamarans de Classe A